Voici venu le jour qui va sceller le destin du pont du pertuis.
D'après nos sources, il semble que tout le dossier est préparé, que la commission des marchés du Port autonome de Bordeaux n'aura plus qu'à avaliser la condamnation du vieux pont.
C'est une conception de la démocratie. Ce n'est pas la nôtre.
Si cette décision est prise aujourd'hui, nous ne l'accepterons pas et, pour commencer, je propose de créer un pôle interassociatif rassemblant  toutes les associations et les habitants de la CUB intéressés à la défense de la qualité de vie dans l'agglomération sur les plans de l'urbanisme, de l'environnement, de la culture et du patrimoine, du développement économique, de l'habitat, de la vie politique et associative dans la ville.
Nous avons besoin d'aller vers d'autres idées, d'autres modes de fonctionnement politique pour construire une ville belle, libre, où l'on aime vivre, où l'avenir se construit avec toutes les générations et toutes les catégories, où l'avenir ne passe pas forcément par la négation du passé, où le pouvoir n'implique pas la négation de l'Autre.