Monsieur Robert VENTURI
Secrétaire Général
52 rue Pourmann
33300 BORDEAUX
Tél : 0556506139

Direction Régionale et départementale
De la concurrence, de la consommation,
Et de la répression des fraudes.
5 Bd du parc des expositions
BP600
33028 BORDEAUX CEDEX

Objet : mise en concurrence
Maître d’ouvrage: Port autonome de Bordeaux
Commission d’ouverture des plis du13 juin 2007

Bordeaux le 30 novembre 2007

Madame la Directrice, Monsieur. le Directeur,

Le Port Autonome de Bordeaux a émis un appel d’offre le 28 avril 2007 pour remplacement ou rénovation du pont du pertuis, disposé entre les deux bassins à flot situés dans le quartier de Bacalan.

L’appel d’offre stipule :
″-la circulation routière doit toujours disposer d’au moins un pont parmi les trois situés sur les bassins.
-Le démontage du pont Aval dont les travaux de remplacement sont programmés ne pourra être effectué qu’après que le pont du pertuis soit mis en service.
-Le délai de 9 mois pour réaliser les travaux est donc impératif.″

Ce délai de 9 mois acceptable pour la version de base, un pont levant neuf de 8 mètres de portée, était déjà de nature à fausser la concurrence pour les industriels souhaitant répondre à la version de restauration à l’identique de l’ouvrage actuel. En effet, dans cette version une seule entreprise a répondu et bien qu’il s’agisse d’une société internationalement connue, dont la compétence et le sérieux sont salués dans les travaux de constructions métalliques, son délai au plus court était de quinze mois donc de nature à éliminer son offre.

Mais que constate-t-on aujourd’hui ?

-La reconstruction du pont du pertuis commencera au mieux en décembre 2007 pour un délai de neuf mois donc une mise en service en août/septembre 2008.
-Le démontage du pont aval, pour des délais de mise en service de la ligne des quais du tramway, sera réalisé au mois de mars 2008.( délai là vraiment impératif )
-Il y aura donc une période de 6 à 7mois pendant lesquels les conditions de circulation imposées par le cahier des charges ne seront pas respectées.
-Le ″délai de 9mois impératif″ pour réaliser les travaux était donc de nature à fausser les conditions de concurrence pour les industriels souhaitant répondre pour la réhabilitation du pont.
-L’absence ou l’élimination, pour cause d’information erronée, des industriels soumissionnant pour la restauration à l’identique de l’ouvrage actuel va conduire à la destruction d’un Ouvrage d’Art situé dans le périmètre de classement de Bordeaux par l’Unesco et reconnu par L’Icomos ( Bureau Conseil de l’Unesco) comme un patrimoine industriel et maritime de très grande valeur.

Madame la Directrice, Monsieur le Directeur, le compte à rebours de la ″mort ″d’un Ouvrage d’Art unique, dernier connu dans cette technologie, est enclenché. Les règles de la concurrence ont-elles été respectées ? d’après ce qui précède, à mon avis non. Si tel était le cas, il est encore temps, mais c’est très urgent, d’arrêter la démolition du pont, de revoir les conditions d’attribution du marché au regard du délai, non justifié, de 9 mois, si nécessaire déclarer l’appel d’offre infructueux pour que, lors d’une nouvelle procédure, chacun ait sa chance, ce qui en définitive ne serait que justice.

Avec mes remerciements, veuillez agréer, Madame la Directrice, Monsieur le Directeur, mes sincères salutations.

Robert Venturi